Raid ABS en Terre Lauragaise – 22 Septembre 2018

Avant toute chose, une petite ligne pour souligner la performance des jaunes d’Ertips (dont Clément), qui ont remporté glorieusement l’Adventure Race Croatia (350km en 3 jours), ce qui leur donne un billet direct pour l’Adventure Race World Championship 2019! La grande classe!!!

Plus modestement, revenons en France, où une bande de joyeux sarthois s’en est allé défier les collines Lauragaises.Autant vous le dire tout de suite, le relief local aura eu raison de l’envahisseur. Les 2 équipages envoyés en éclaireur se sont bien défendus, mais il reste encore beaucoup de travail avant de conquérir le monde du raid!

Dès le départ, nous savions que le périple était guère raisonnable: 8h de route pour rejoindre le départ du côté de Villeneuve la Comptal (11) et 75km annoncés avec 1700m de D+ pour un seul samedi….de quoi nous faire regretter les savoureuses patates préparées par nos amis Nico & Co!

Alors nous voilà parti pour un trail de 8,5km sur les crêtes entre Villeneuve la Comptal et Mireval Lauragais. Mais nous, c’est qui? Marion, notre cuisto du week end qui fait équipe avec moi-même d’une part, pour un remake du Vendée Raid O’Score… et avec Séb l’intendant, nous avons un Yannor, fraîchement revenu de vacances, qui s’est entraîné comme un forcené dans une folle séance de course à pied, pendant quasiment 45′, pour préparer l’évènement.  

Démarrage tranquillou pour nous 4. Rien ne sert de courir vite lorsque l’on ne sait pas courir vite. Séb et Yann prennent un peu d’avance, mais nous pouvons encore admirer leur jolie silhouette sur les lignes de crêtes au loin. Le tracé est extra, du petit chemin qui offre des panoramas magnifiques sur la région. Puis nous redescendons pour remonter une rivière, ça donne un p’tit côté 2FR…on était prévenu dès le briefing « pas la peine de lutter, vous serez mouillé », malgré tout on a tenté notre chance. Gauche, droite, gauche, droite, gauche, sploch, merde, ma godasse, gauche, droite, gauche, splich-sploch, bon comme ça c’est réglé. Et puis finalement le grand plouf, avec la traversée d’un bassin et de l’eau jusqu’au bassin, peut être même jusqu’aux bas seins ? On ressort de là lestés par nos godasses mouillées et ensablées. Et puis d’un coup d’un seul, un cri primitif nous parvient des sommets ?! Les gars sont juste devant nous, mais tout là-haut ! Finalement nous voilà à Mireval, son moulin et ses figuiers aux parfums enivrants.

 

Pas le temps pour une petite dégustation, on chevauche les VTT pour une section alternant suivi d’itinéraire/fléchage. Rien d’extraordinaire niveau orientation, mais les chemins sont toujours aussi qualitatifs. Incroyable ! Pas une miette de route, que du single, des descentes juste comme il faut avec des passages bien techniques. Des pifs pafs taillés pour du Hugo ou du Doudou. On a vite compris que ce qui n’était pas obligatoire ne serait pas pour nous. Alors on zappe les rallonges.

Arrive une CO IGN. En gros, t’as une balise perdue dans une zone parfois quasi impénétrable, tu sais pas trop par où tu dois l’attaquer, pas de distance précise, pas de repère… On n’est plus habitué à ça dans les raids locaux avec les belles carto IOF. Alors tu fouines, tu renifles, tu fouges…On réussit même à se perdre avec Marion, une bonne quinzaine de minutes dans la musette et la frayeur de perdre sa coéquipière à tout jamais dans la forêt.

Viens alors notre 2ème tronçon VTT de 25km. Idem au 1er. Sauf qu’on décide de faire une grosse coupe par la route. C’est à regret vu le parcours proposé…mais c’est plus sage vu notre niveau. On aura quand même le plaisir de faire un single d’anthologie, de quasiment 10km dans les bois. On récupère quelques équipes qui ont fait la grande boucle, ça fait toujours du bien au moral de revoir d’autres gens. On retrouve même notre duo sarthois préféré, qui ont adopté la même stratégie que nous. Au pied d’une balise, Séb est échoué sur l’herbe en totale décomposition, pleurant de ne pas avoir suivi le régime poutine de Yann, qui lui va plutôt bien au teint. Alors on reprend ensemble, on ravage un ravito et on se dirige vers un run&bike.

La température descend un peu, on souffre moins de la chaleur. Tout le monde se porte mieux alors on s’offre un petit tour de canoë sur le canal du midi. Puis une CO photo dans Castelnaudary, assez vite torchée. Plus qu’un petit retour de run&bike et c’est terminé. On passe les pieds sous la table, le bœuf bourguignon est tendre et savoureux…il n’en restera pas une miette chez nous !

Le bilan est le suivant :

Le tracé était somptueux, les chemins de VTT de toute beauté. Perso, les meilleurs jamais parcourus.

La chaleur, c’est pas pour nous. Le dénivelé non plus. Fallait pas plus en distance…bref, on est sacrément dans la merde pour le Raid 46. C’est pareil, mais 2 jours de suite, avec une mini nuit entre les 2 !

Classement bizarre:
Marion & David: 26/34
Yann & Séb: 29/34

2 réponses sur “Raid ABS en Terre Lauragaise – 22 Septembre 2018”

  1. Et le cassoulet dans tout ça!?
    Bravo à vous, avec cet entraînement le lot ne sera qu’une formalité pour vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *