Rage Tour Girls I – le récit

C'était super. Vivement le trimestre prochain, qu'on recommence !   Sandy : Rage Tour Girls … Waouh avec des pointures comme Marion Marina Gaëlle AnneC est-ce bien raisonnable ? Sachant qu’après 10km j’ai les épaules et le haut du dos en vrac …. mais c’est aussi cela avoir la rage alors pourquoi pas ? Je sors le vélo 3-4 fois en septembre histoire d’habituer mon fessier à ma selle. Côté épaule c’est toujours pas gagné ces 3 4 sorties finissent même par m’envoyer chez l’ostéo. Fin octobre direction les cycles du Loir pour régler mon vélo et changer la potence. « Ça va vous changer la vie »… Allez on y croit, samedi matin réveil 7h, motivée, direction St Germain pour récupérer Aurélia. Bonne nouvelle on est dans le même état d’esprit. En route pour le gîte dans une purée de pois, le temps est avec nous. Quel gîte ! Le top du confort, avec la piscine et la cheminée intégrées (OK, avec interdiction de les utiliser) On fait l’inventaire de nos victuailles et on se prépare pour la première boucle. On arrive au pied du château de Nogent. Quelle vue !! Pique-nique au soleil avant de repartir. Passage dans les escaliers Lire la suite [...]

UTCA 2017 Relais 50km – par Marion

32km / 18km 04:48:49 Sébastien/ Floriane 05:08:56 Anne-Christine/ Karine 05:19:31 Marion/Damien Ce que je retiendrai de cet UTCA, premier trail pour moi : -              La Rage cie, les relayeurs-fan-club et les petits messages qui m'ont accompagnée de leurs « bilips » tout le long du parcours, même si je n'arrivais pas à les lire (faut pas leur dire), et sans qui je n'aurais même pas fait le trail. -              Mes potes d'un jour avec qui j'ai trouvé les km bien moins longs : la coureuse-métronome avec qui j'ai partagé mon fan-club jusqu'au ravito, les 4 ostéos qui m'ont semée à la première côte, les deux coureurs fluos, zens comme pas trois pour finir sui m'auraient bien vue terminer le 50. -              Les mayennais ne peuvent pas se contenter de mettre de l'engrais dans leurs champs. Faut qu'ils aillent en déposer chez les voisins, et qu'ils s'en vantent. -              Le sable plombe les pattes autant que les chaussures. Le vent, associé au sable, plombe le moral encore plus que les pattes. L'Ile Grande, dans les passages sableux et vent de face, fait baisser rapidement l'énergie Lire la suite [...]